Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Tests, Suivis de Culture et Observation des Capsicum provenant du CTH

Modérateurs : jeanmi22, Paul, Chriscal

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11958
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Chriscal » 28 Mars 2017 12:48

Comme le dit l'intitulé succinct, je désire partager avec vous, et avec son accord, des réponses que Laurent a gentiment donné à certaines de mes questions de bleu :doh:

Je crois pouvoir me faire son interprète en spécifiant que lui ne se prend pas pour Dieu le Père (vous pouvez continuer à l'appeler Laurent), tandis que moi, oui... :mdrrr:
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11958
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Chriscal » 28 Mars 2017 12:50

Est-tu d'accord sur le fait qu'il faille couper les premiers boutons floraux des capsicum pour obtenir une meilleure production ?

Si oui, jusqu'à combien de niveaux de fourches ?

Oui tout à fait d’accord pour les variétés à gros fruits chez annuum. Je n’ai pas de « barème » concernant le nombre de ramifications à
« castrer », en tout cas je coupe au moins le premier bouquet de fleurs. Plus si le plant n’a pas encore montré de signe de reprise à la plantation, ou s’il a été planté tellement tard qu’il a déjà plusieurs étages de fleurs fécondées alors qu’il est toujours en pot/motte et en attente de plantation définitive.
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11958
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Chriscal » 28 Mars 2017 12:56

Qu'est ce qui peut provoquer la nanification d'un capsicum ?
Autrement dit, comment des graines issues de tels fruits

Oxkutzcabian%20orange%201_1.jpg


Peuvent donner des fruits comme ceux-ci ?
S'il te plaît, ne tiens pas compte des restants d'attaque de pucerons, à moins que ce soit la cause ?

WP_20170327_17_05_14_Pro_DxOR.jpg


Mon hypothèse est que les petits fruits du second plant sont des fruits non fécondés – sans graines. D’habitude les fleurs non fécondées tombent, mais peut etre que certaines variétés « résistent » mieux et font quand même un fruit, qui ne grossit pas puisque pas de graines en développement dedans.

Autre possibilité, les graines ont été récoltées sur un plant qui était un hybride F1 (volontaire ou non), dont un des parents est une lignée à fruits minuscules.

Troisième hypothèse, celle que tu soulèves. Bcp de pucerons (il a l’air d’avoir morflé) auraient pu priver le plant de son énergie au point de réduire la taille des fruits. Mais je n’y crois guère, des fruits si petits ne contiennent probablement pas ou très peu de graines…

Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

bigbird
Messages : 1750
Inscription : 06 Nov 2010 12:17
Localisation : 83 pour le jardinage, et 93 pour gagner ma croûte

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar bigbird » 28 Mars 2017 13:32

très instructif ce fil ! :D

merci Chriscal pour en avoir eu l'initiative,
et merci Laurent pour le partage des connaissances !
:genial:

Avatar de l’utilisateur
Espiets
Administrateur - Site Admin
Messages : 53456
Inscription : 17 Août 2006 16:46
Localisation : haute-garonne sud (600m)
Contact :

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Espiets » 28 Mars 2017 13:52

Merci :withlove:
Béatrice
Puissiez vous récolter au centuple ce que vous avez semé .
http://semences-partage.net/viewtopic.php?f=249&t=16691

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2679
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar papo4334 » 28 Mars 2017 14:34

:merci: de nous faire profiter des réponses
_
Concernant la première question, faut il comprendre que pour les autres espèces/variétés, (non annuum ou à petits fruits) Laurent ne conseille pas la suppression des premières fleurs ? :?:
_
Concernant la deuxième question, si j'avais eu a parié, j'aurai misé sur "Hybridation spontanée"
-- je ne savais pas que les fruits non fécondés pouvait rester aussi longtemps sur le plant, et en aussi grand nombre :oops:
-- pour les pucerons, cela me parait très peu probable car, AMHA d'ignare, i) le port des fruits semble différent, ii) comme il y a des fruits à différents stades et nombreux , le plant se serait débarrassé des fruits en trop par rapport à ses capacités et iii) tous les fruits n'auraient pas le même caractère nain homogène, au moins certains seraient un peu plus conformes à ceux de la mère.

CTH
Messages : 43
Inscription : 06 Mars 2017 10:31
Localisation : **

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar CTH » 28 Mars 2017 15:39

effectivement pour les chinense, baccatum et annuum à tout petits fruits, je trouve que la "perte" d'énergie dans les premiers fruits est négligeable et ne justifie pas l'ablation des fleurs. En plus, surtout chez chinense, dans mon expérience les plants sont déjà bien développés végétativement lorsqu'arrivent les premières fleurs, qui en plus ont tendance à avorter si cette époque correspond à la mise en place sous serre avec des nuits un peu froides.... bref personnellement je ne perdrais pas mon temps avec autre chose que les annuum à fruits gros ou moyens (les poivrons quoi!)

pour l'effet "pucerons", oui cette hypothèse était mon dernier choix, effectivement on aurait plutot eu quelques fruits passablement bien développés, et les autres seraient tombés
par contre pour le coup des fruits non fécondés qui tiennent sur la plante, je l'observe de temps en temps sur les plants hivernés en serre chaude, qui refont des fleurs avant d'etre remis dehors ou sous serre tunnel avec des pollinisateurs. Si le climat est correct, la lumière aussi, alors beaucoup de fleurs parviennent à "nouer" sans pollinisation, et les fruits obtenus sont rikiki, mais sans graines ou presque.

par contre s'il y a eu hybridation sur le premier plant en photo, et que donc les graines qui ont donné les plants à fruits rikiki, étaient des hybrides F1 "non intentionnels", je ne me représente pas la taille des fruits du "donneur de pollen"! ça devait etre du microscopique! mon expérience est plus limitée en piment, mais en tomates, la taille du fruit en F1 est située quelque part entre les tailles des deux lignées parentales (il y a même une formule qui permet de prévoir cette taille moyenne de manière assez précise, mais bien entendu je ne la retrouve plus...c'est en tout cas plus proche de la taille du parent "petit fruit" que du parent "gros fruit")
Donc le plant à fruits minus de la seconde photo, serait à mi chemin entre le plant a gros fruit de la première photo, et un parent hypothétique à fruits... microscopiques! S'il fallait privilégier l'hypothèse de l'hybridation, elle aurait eu lieu à mon avis une génération avant, et le plant à "gros" fruits de la première photo serait donc lui l'hybride F1. ses graines, en F2, pourraient alors pour certaines remontrer le caractère "fruit minus" venant d'un hypothétique grand-papa.

Bref, Chri, peux tu dépiauler quelques fruits de ton plant "taré" pour confirmer s'ils sont bien grainés, ou pas?

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11958
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Chriscal » 28 Mars 2017 16:35

Si le climat est correct, la lumière aussi, alors beaucoup de fleurs parviennent à "nouer" sans pollinisation, et les fruits obtenus sont rikiki


Voilà l'explication qu'elle est bonne, parce que ce n'est pas mon seul plant qui me fait çà, ce sont des variétés différentes.
Et ta remarque me fait comprendre que j'ai zappé une partie importante de ma question : en fait, ces plants m'ont donné des fruits normaux la saison passée, en airpot, mais en plein air...
C'est une fois installés dans le garage que le phénomène s'est produit.

Laurent, tu es une mine d'informations précieuses, :merci:
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2679
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar papo4334 » 28 Mars 2017 18:37

:merci:
ce soir je m'endormirai moins idiot :wink:
et demain moins fatigué, puisque j'ai de nombreux chinense de environ 15 cm et qui ont déjà fourché 2 ou 3 fois, qui commencent à faire pas mal de boutons
____
Avant vos explications, en cherchant un grand père possible (mais je ne sais pas si Chriscal en a cultivé) j'avais pensé à Bode Amarela qui donne des fruits presque sphériques de 1 cm de diamètre environ et de couleur jaune orangé (forts mais très parfumés).
___

Je profite de l'occasion pour poser une question :
J'ai lu dans un article scientifique américain (je ne me souviens malheureusement plus de l'université ou organisme) que, en cas d'hybridation, le taux de capsaïcine (des capsaïcines plus exactement) était généralement additif. Autrement dit, un hybride de 2 variétés aurait presque toujours une force au moins égale au plus fort des deux. Il n'y avait pas de justification, juste une affirmation.
Cela m'a paru un peu simpliste et peu logique en regard de la combinatoire des gènes (certainement plusieurs) qui pilotent la production de ces capsaïcines.
Si c'était exact ne serait ce pas contradictoire avec l'objectif du piment "parfait" de Laurent (très peu piquant et très parfumé), au moins pour les descendants de croisements avec une variété forte.

Quel est l'avis de Laurent, CTH, non ... quand même Laurent :wink: :?:

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11958
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Chriscal » 28 Mars 2017 21:15

Voici la suite des rikiki (mais maouse costaud)

Deux Habanero, l'un c'est Pink, l'autre est un inconnu issu de pratiques inavouables, ou plutôt de semis spontané

WP_20170328_16_56_49_Pro_DxOR.jpg
WP_20170328_16_57_00_Pro_DxOR.jpg


Et ceci, c'est l'Antillais d'Eric (j'ai distribué des languettes de ses fruits, j'ai des témoins de leur taille)

WP_20170328_17_53_04_Pro_DxOR.jpg


Dans tous les cas, Laurent a raison, tant les fruits de l'Oxkutzcabian que des haba sont totalement dépourvus de graines

WP_20170328_21_06_54_Pro 1_DxOR.jpg


Comme Papo, je m'endormirai moins idiot :merci:
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

CTH
Messages : 43
Inscription : 06 Mars 2017 10:31
Localisation : **

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar CTH » 06 Avr 2017 08:28

papo4334 a écrit ::merci:
ce soir je m'endormirai moins idiot :wink:
et demain moins fatigué, puisque j'ai de nombreux chinense de environ 15 cm et qui ont déjà fourché 2 ou 3 fois, qui commencent à faire pas mal de boutons
____
Avant vos explications, en cherchant un grand père possible (mais je ne sais pas si Chriscal en a cultivé) j'avais pensé à Bode Amarela qui donne des fruits presque sphériques de 1 cm de diamètre environ et de couleur jaune orangé (forts mais très parfumés).
___

Je profite de l'occasion pour poser une question :
J'ai lu dans un article scientifique américain (je ne me souviens malheureusement plus de l'université ou organisme) que, en cas d'hybridation, le taux de capsaïcine (des capsaïcines plus exactement) était généralement additif. Autrement dit, un hybride de 2 variétés aurait presque toujours une force au moins égale au plus fort des deux. Il n'y avait pas de justification, juste une affirmation.
Cela m'a paru un peu simpliste et peu logique en regard de la combinatoire des gènes (certainement plusieurs) qui pilotent la production de ces capsaïcines.
Si c'était exact ne serait ce pas contradictoire avec l'objectif du piment "parfait" de Laurent (très peu piquant et très parfumé), au moins pour les descendants de croisements avec une variété forte.

Quel est l'avis de Laurent, CTH, non ... quand même Laurent :wink: :?:



ha ben en tout cas je n'essaye pas de croiser "mes" lignées peu fortes avec des lignées plus fortes, dans le but après resélection, d'obtenir de nouvelles lignées parfumées et douces... mais je sens qu'effectivement ça risque d'etre long et difficile de se débarasser de l'augmentation de capsaicine venant du parent "fort"!

En ce qui concerne la logique signalée outre Atlantique, de l'additivité des taux de capsaicine, je peux tout à fait l'admettre et la comprendre, si (et là, je n'ai pas vérifié, c'est à voir):

1°) les gènes responsables de la biosynthèse de la capsaïcine sont du type dominants par rapport à une mutation du type "pas piquant" (ça, c'est quand même très probablement le cas)

2°) il y a plusieurs gènes situés sur des chromosomes différents, et/ou des régions différentes des mêmes chromosomes ( = des loci, locus au singulier). Différents = d'une lignée à l'autre, j'entends.

Dans ce cas, les hybrides F1 pourraient combiner, à l'état hétérozygote, les "loci capsaïcine" des deux parents, et donc en avoir une quantité totale égale à la somme de l'apport des deux parents. Le fait qu'ils soient hétérozygotes ne les rend pas moins actifs (= producteurs de capsaïcine) puisque ce sont des gènes dominants.

Ce ne serait qu'au hasard des recombinaisons dans les générations F2-3-4... que certains plants pourraient se "débarasser" des allèles "capsaicine" sur certains loci, et donc diminuer leur piquant. Mais les chances d'avoir une recombinaison de type "mutant/mutant" (= "doux/doux") sur tous les loci concernés (aucune idée du nombre, mais disons plusieurs quand même), et donc un piment tout à fait doux, est quand même très faible.

dernière observation que j'ai faite: en croisant deux variétés presque douces appartenant à deux espèces différentes, l'hybride F1 peut devenir très très fort: Aji Fantasy (4/10 chez Fatalii) x Grenada Seasoning (1 ou 2/10)= truc immangeable pour moi, bien que très parfumé. Comme il y a de plus fortes chances que mon explication 2°) s'applique à deux lignées qui sont très éloignées (espèces différentes, y a pas plus éloigné que ça!), on a vraiment une sacré additivité des "forces"! Même observation avec Christmas bell x grenada seasoning F1 (baccatum x chinense également)

Par contre, en croisant Marconi jaune et Grenada seasoning, je n'ai pas eu d'augmentation de force en F1, car marconi jaune est totalement dépourvu du moindre gène de capsaicine. En F2 par contre certains fruits/plants étaient plus piquants que Grenada seasoning, sans etre immangeables pour la cause.

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2679
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar papo4334 » 06 Avr 2017 09:57

:merci: pour ces explications détaillées et fort instructives
-- ils mentionnaient en effet le caractère dominant des gènes des capsaïcines

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11958
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Re: Les réflexions du CTH, non de Laurent, non quand même de CTH, enfin, vous m'avez compris :-)

Messagepar Chriscal » 07 Nov 2017 20:15

Question :

J’aimerais ton avis, Fatalii préconise d’arrêter l’engraissage dès le début de la fructification des piments : « Once your plants begin producing, avoid using added nutrients… »
Dans ma petite cervelle de moineau, j’avais tendance à me dire que c’est en période de production qu’ils ont le plus besoin de nourriture.

Diamétralement opposés, nous sommes, disait Maître Yoda :mrgreen:

Réponse :

Je suis tout à fait d’accord avec toi, à condition d’éventuellement être bien certain de passer à des nutriments plus poussés en K à ce stade : il est important de continuer à bien nourrir tes plantes lorsque la fructification commence ! Bon en cas de culture en pleine terre avec de l’argile dans le sol, la potasse étant essentiellement bien retenue par ces particules argileuses, on peut envisager de ne plus trop donner à manger, de façon à diminuer l’apport d’azote. Mais en substrat artificiel, ou constitué majoritairement de tourbe qui ne retient pas grand-chose, je ne vois pas ce que le sevrage brutal pourrait apporter à la qualité et quantité de la récolte ! d’autant qu’on n’est pas sur de l’épinard, qui peut accumuler bcp de nitrates dans ses feuilles, et dont on consomme un volume assez important en un repas…
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage


Revenir vers « Tests, Suivis de Culture et Observation des Capsicum CTH »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité