la culture des patates douces par le bio-popo

Par ici les mordus de la patate et autres tubercules

Modérateurs : jeanmi22, ventmarin, JCBora

Avatar du membre
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Enregistré le : 26 mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

la culture des patates douces par le bio-popo

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 20 déc. 2011 18:17

Voici un conseil de culture des patates douces gracieusement offert par le bio potagiste. 8)
On commence par se procurer des patates douces (on va dire " PDS ") en février/mars pour une mise en culture entre février et mars. Rien ne sert, quelques soit le climat et le matériel à votre disposition, de commencer plus tôt.
On les trouve de plus en plus facilement en divers point de vente mais pas toujours bio.
Pour ma part, je les fais venir d'Israël pour les avoir " bio " mais cela oblige à en prendre une caisse entière. Ici, 3kg.
Image

On les place dans un substrat léger et drainant. Généralement, du terreau et du sable.
On les place à plat, soit légèrement découvertes, soit recouvertes mais la couche les couvrants doit être composée de sable.
Le tout est placé dans un local très lumineux et chaud (serre chaude, véranda). Le substrat doit être gardé légèrement humide mais jamais détrempé sous peine de voire les PDS pourrir très rapidement.
Tant que la levée n'a pas eu lieu, les plants peuvent être gardés à la maison au chaud. Ensuite, ils devront recevoir une température minimum de 12° la journée et 8° la nuit (à ces températures, ils ne végètent plus, ils survivent). La température optimale de culture étant de 25°-32° selon mes constatations.
Image
Image
On voit ici une jeune pousse perçant le sable.

De nombreuses pousses vont être émises pour chaque tubercule. C'est là qu'un choix doit être fait.
Planter le tubercule d'une seule pièce, ce qui est le plus simple mais le moins productif, ou planter chaque pousse individuellement pour une production conséquente.
Image
Sur cette photo, les plants peuvent être repiqué entier mais pas encore divisés.

Voici un plant prêt à être divisé. (avec la motte)
Image
la même débarrasser de sa motte.
Image

On voit bien ici les multiples pousses qui seront prélevées avec un morceau de tubercule comme ceci
Image
La présence de racine sur la pousse n'est pas obligatoire mais dans ce cas, on gardera nécessairement un morceau de tubercules. dans de bonnes conditions, ce morceau émettra rapidement de nouvelles racines.
Ces pousses seront soit repiquer en pleine terre, soit en godet si les conditions climatiques ne sont pas encore là.

A suivre, la culture 2éme partie…
Mes potagers bio
Mes formations
On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar du membre
Bev
Messages : 3941
Enregistré le : 10 juil. 2011 17:39
Localisation : Belgique - Hainaut
Contact :

Messagepar Bev » 20 déc. 2011 21:47

Merci pour le tuto :D

Avatar du membre
morpho
Messages : 18524
Enregistré le : 30 mai 2008 16:38
Localisation : Corse

Messagepar morpho » 21 déc. 2011 06:53

:trosuper: j' voulais justement en faire cette année :wink:

Mike Lyne

Messagepar Mike Lyne » 21 déc. 2011 09:37

Merci pour le tuto : clair et explicite.

J'ai hâte pour la suite. :D

Excap

Messagepar Excap » 21 déc. 2011 15:50

:supertop: merci a toi Ami Gardois :wink:

Avatar du membre
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Enregistré le : 26 mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 01 févr. 2012 16:24

La culture des patates douces 2ème partie.

Nous voilà donc le 25/05 (la date est importante pour la suite) avec toutes nos pousses avec ou sans racines, avec ou sans morceau de tubercule (voir la première partie). A cette date, chez moi, la mise en terre direct se fait sans problème.
Pour des régions/pays moins chaudes, on peut les repiquer en godet pour encore deux ou trois semaines de plus en attentant que les conditions climatiques et la température du sol soit plus adaptés.
Attention, il serait préjudiciable de laisser les pousses sur les tubercules en attendant les bonnes conditions si celles-ci interviennent tardivement car se serai de précieuses semaines de perdues qui manquerais cruellement en fin de culture car la phase d’enracinement et de « reprise » est le moment le plus long. Donc, en repiquant les pousses en gros godets, vous permettez aux plants de former leurs racines et la reprise, une fois planté en place, sera plus rapide et vous fera gagner une à deux semaines, ce qui n’est pas rien pour des régions où l’hiver arrive vite.

Il existe plusieurs façons de conduire une culture de patates douces (sur billon, sur butte unique, sous paillis permanent, sous bâche horticole, avec ou sans travail du sol, ect…). Vous choisirez votre méthode selon vos idéaux culturaux, le sujet n’étant pas de vous dirigez vers une méthode. Je traiterais ici de la méthode sur butte unique car c’est celle qui correspond aux photos que j’ai… (Pas con, hein !)
La patate douce a un peu près les mêmes exigences en « nutriments » que la pomme de terre et a aussi besoin, comme elle, d’une terre pas trop forte, lourde. En terre lourde, elles seront cultivées sur butte surélevées avec sérieux apport de compost.

Image
Le 13/06. Voici donc les pousses plantées au sommet de la butte dans un sillon central. Cela va permettre de butter les plants par la suite. Les plants sont en terre depuis presque trois semaines et ont peut évolués. Ce sont en fait les racines qui travail.


Image
Le 19/06. Seulement 6 jours après la photo précédente, on remarque que les plants sont prêts pour pousser et ils ne se gênent pas. La croissance des pds est très vigoureuse, ne vous laissez pas surprendre. Les plants ont été buttés peu après la photo (pas de photo, dsl).

Image
Le 20/07. Les plants continus leur croissance et doivent être taillés pour ne pas trop envahir les allées (la taille n’est pas obligatoire). C’est à ce moment, un peu près, que l’on peut « marcotter » des tiges. Cela pour produire un enracinement de celles-ci et la formation de tubercules supplémentaires (uniquement les régions les plus chaudes avec hiver très tardif).
Pour ceci, il suffit d’enterrer une partie de la tige sur 20cm juste sous la surface. Avec le temps, vous apprendrez à reconnaitre les meilleures parties pour le marcottage, celle qui fourniront les meilleurs résultats.
Surveiller les arrosages, la terre doit restée fraiche mais jamais détrempée. Attention aussi aux arrosages violents qui vont compacter la terre et nuire au développement des tubercules.

Image
Le 2/08. La planche est totalement couverte. Il n’y a plus rien à faire si ce n’est surveiller les arrosages, si besoin est, et continué à tenir les plants dans leur surface avec la taille ou le replacement des tiges.
La récolte ne va pas intervenir avant fin septembre, début novembre chez moi. On peut commencer à prélever un plant par ci par là pour consommation avant (fin aout) mais les tubercules seront petits (en rapport avec la date de plantation).
Pour la culture présentée ici, le rendement a été de 3 à 5kg par plants. Les deniers plants ayant été récolté trop tard, j’ai du en jeter une bonne moitié. Une simple petite gelée avait « choquées ». Dsl, pas de photo de la récolte de cette culture. (Oui, je sais, quel con !)
Moral : la pds se récolte tard mais pas trop quand même…
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar du membre
Escanecrabe
Messages : 889
Enregistré le : 26 févr. 2011 13:52
Localisation : COMMINGES

Messagepar Escanecrabe » 01 févr. 2012 16:43

Je tente le coup cette année...merci pour les explications!

Alexis

Messagepar Alexis » 05 mai 2012 22:07

Belles explications, merci :D

En ce qui concerne les bonnes et mauvaises associations de culture, se sont les mêmes que pour la pomme de terre ?

Avatar du membre
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Enregistré le : 26 mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 06 mai 2012 09:17

tu peut appliquer les règles concernant la culture des tubercules à feuillage bas. cependant, tu remarquera sur les photos, que leurs feuillage est dense. cela limitera les associations aux plants à feuillages haut.
je recommande de ne faire aucune association en région moins propice à sa culture pour ne pas privé les plants de pds d'un seul moment de soleil. en régions chaudes et très ensoleillées, un petit ombrage leurs est favorable.

les plantes intéressante: (à complété)
les piments / poivrons
les aubergines
les tournesols
le maïs (ce que je fait cette année)
l'amaranthe
etc...
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar du membre
tintin
Messages : 512
Enregistré le : 10 déc. 2013 00:07
Localisation : Arras(Fr-62)

Messagepar tintin » 10 mars 2014 14:27

combien de temps mais la PDTD pour germer ?
voila 1 mois à T ambiante (20°c, soleil en ce moment) et toujours rien, la PDTC commence à se désecher
Un homme qui ne s’intéresse pas à la bière qu’il boit ne s’intéresse sûrement pas au pain qu’il mange

Avatar du membre
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Enregistré le : 26 mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 10 mars 2014 14:54

tu a commencer bien tôt!
le temps pour produire des germes dépens aussi de la qualité du tubercule. des tubercules traités pourront demandés bien plus de temps pour cela , voir même ne pas réussir à germés.
tu doit aussi prendre en compte que 20° est dans les minimum, c'est donc plus long.
a tu penser à les laver a l'eau tiède avant la mise en germination?
procède tu en "terreau" ou le cul dans l'eau?
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar du membre
tintin
Messages : 512
Enregistré le : 10 déc. 2013 00:07
Localisation : Arras(Fr-62)

Messagepar tintin » 11 mars 2014 01:10

merci pour la réponse,
c'était des patates bio, qui n'ont pas été lavé,
la technique de culture est dans le terreau allégé au sable (comme sur la photo)
vu que je suis dans les temps je vais recommencer avec d'autres et les placer plus au chaud
Un homme qui ne s’intéresse pas à la bière qu’il boit ne s’intéresse sûrement pas au pain qu’il mange

Avatar du membre
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Enregistré le : 26 mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 15 mars 2014 13:59

un petit complément pour démontrer la différence entre deux mode de germination. en terre et dans l'eau.
voici un tubercules le cul dans l'eau depuis trois semaines environ, à la maison. on vois bien les racines encore petites. il y a aussi un bourgeon naissant mais tout petit. la racine la plus longue et ramifiée est située, dans le verre, hors de l'eau. elle y a plongé 4 à 5 jours après sa naissance.
Image

un autre, en "terreau" mis en germination 4 jours plus tard. on distingue aussi les racines (c'est plus difficile avec la terre collée). elles sont plus petite (mais 4 jours de pousse font aussi une différence non négligeable) mais plus dispersées sur le tubercules. pas de germe visible sur celui ci.
Image

les deux première photos date du 13 avril. voici maintenant l'évolution au 1 mai.
Image
la première patate douce a bien poussée en émettant de nombreuses pousses. la seconde commence seulement à émettre de minuscules bourgeons. cela vous démontre que deux plants de même provenance dans les mêmes conditions peuvent avoir des comportement bien différents.

les plants en "terreau" maintenant. les pousses dont moins développées mais ces plants sont en serre et ont donc "plus froid" la nuit. ils ont aussi 4 jours de pousse de moins.
Image
de nombreuses pousses sont entrain de sortir et elles seront prêtes pour le 15 mai.

il faut environs 15 jours pour voir apparaitre les premières racines. dans le "terreau", on ne les vois pas (logique) alors que, dans un verre d'eau, oui. cela amène certain à penser que la méthode "avocat" donne de meilleurs résultats.
la réalité est que la méthode "avocat" donne quelques jours d'avances mais pas suffisamment pour combler une sérieuse différence au résultat final qui sont: le nombres de plantules produites par tubercules et l'adaptation de ces plantules à leur milieu de culture.
pourquoi cela. simplement parce que les pousses produites dans l'eau n'ont pas de racines à leurs bases. cela va posé problème lors de la mise en terre et il sera obligatoire de placer un morceau de tubercule avec pour permettre la survie de la pousse jusqu'à ce que celle ci est émise des racines. pour cette raison, il est souvent plus simple de passer pas le godet avant la pleine terre. au final, la reprise sera plus longue, parfois difficile et les plants issus du terreau, qui ont des racines déjà présentes dans 80 à 90% des cas offrirons une reprise plus rapide et facile.
malgré tout, avec de la minutie, les plants poussés dans l'eau donneront une récolte, pas de soucis.

je ne sais pas si j'en ai déjà parler mais je vous signal, au passage, que les tubercules plantés entier ne donne parfois, voir régulièrement, pas de récolte. il reprennent en fait leur développement et devienne énorme. je n'ai pas put encore cerner les facteurs qui différencie les deux comportement.
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar du membre
tintin
Messages : 512
Enregistré le : 10 déc. 2013 00:07
Localisation : Arras(Fr-62)

Messagepar tintin » 25 avr. 2014 00:25

Image
enfin :hahaha:
Un homme qui ne s’intéresse pas à la bière qu’il boit ne s’intéresse sûrement pas au pain qu’il mange

Avatar du membre
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Enregistré le : 26 mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 25 avr. 2014 13:11

dans 3 semaines, si elle a assez de chaleur, tu aura cela:
Image

je les mets en terre la semaine prochaine.
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.


Retourner vers « Pommes de terre et tubercules et fiches »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité