Traiter contre la cloque du pêcher

Arbres et arbustes fruitiers de nos jardins

Modérateurs : jeanmi22, grumpy, verger

Avatar de l’utilisateur
grumpy
Messages : 463
Inscription : 21 Août 2008 19:28
Localisation : sud de la Haute Garonne
Contact :

Traiter contre la cloque du pêcher

Messagepar grumpy » 28 Jan 2011 10:11

Il existe suffisamment d'articles bien documentés sur la cloque du pêcher et je ne vais pas en ajouter un autre.
Il s'agit simplement de rappeler qu'il est indispensable de traiter contre la cloque AVANT le démarrage des bourgeons. Tous les traitements ultérieurs sont inutiles.
Je ne connais pas de pêcher totalement résistant à la cloque même les pêchers de vigne.
Les produits: soit la bouillie bordelaise, soit des fongicides de synthèse. J'utilise la bouillie bordelaise à la chute des feuilles, ce que on oublie de faire fréquemment, et en février. Malgré cela, il y a toujours une petite attaque de cloque.
Il existe aussi des recettes de grand-mère qui, si elles ne font pas de bien, ne font pas de mal:
- planter de l'ail au pied des pêchers
- suspendre des petits sachets de coquilles d'oeufs aux branches des pêchers

Avatar de l’utilisateur
Terre De Cosmos
Messages : 6076
Inscription : 05 Mars 2008 13:56
Localisation : Charente

Messagepar Terre De Cosmos » 28 Jan 2011 11:51

Merci Grumpy pour cette piqure de rappel. Il faut que j'aille voir les bourgeons des pêchers, mais je crains qu'il ne soit déjà trop tard. Trop de choses à gérer en ce moment.

Puis-je rajouter dans les traitements la tisane de prêle que j'ai utilisé efficacement sur un pêcher en novembre il y a 6 ans. Certes la cloque apparait encore un peu sur les feuilles mais bien moins qu'avant. Depuis je n'ai plus traité.

Pour les coquilles d'oeuf, il faut préciser que ce sont des coquilles d'oeufs crus et qu'il faut effectuer l'opération pendant 2 ans au moins pour que cela s'avère efficace. Je n'ai pas testé cette méthode, mais ce sont les dernières informations que j'ai entendu à ce sujet.

Avatar de l’utilisateur
morpho
Messages : 18471
Inscription : 30 Mai 2008 16:38
Localisation : Corse

Messagepar morpho » 28 Jan 2011 12:14

oups, merci pour ce rapelle,

chaque année je m' y prend trop tard,

voici une photo, est ce que je peux encore traiter :
Image


merci pour ta réponse à venir :wink:

Avatar de l’utilisateur
grumpy
Messages : 463
Inscription : 21 Août 2008 19:28
Localisation : sud de la Haute Garonne
Contact :

Messagepar grumpy » 28 Jan 2011 13:12

La bouillie bordelaise ne doit pas être utlisée sur les feuilles, surtout si elles sont jeunes, cela les brulerait.
En cas de doute j'utiliserais un fongicide de synthèse spéciale cloque du pécher (en jardinerie),qui ne brule pas les feuilles. Ca ne doit pas être si méchant que ça.
On dit bien de traiter en février (selon les régions) quand les bourgeons commencent à gonfler, avant que les écailles ne s'écartent.
Parmi les remèdes anciens, enterrer au pied des bouts de cuivre (vieux bouts de tuyaux qui ne servent plus), des morceaux de Zinc, (vieux bouts de gouttières),et aussi , comme dit TDC, pulvériser avec une décoction de prèle.
Un déficit en Cu et en Zn jouerait un rôle dans le développement du champignon

Avatar de l’utilisateur
morpho
Messages : 18471
Inscription : 30 Mai 2008 16:38
Localisation : Corse

Messagepar morpho » 28 Jan 2011 13:17

merci :D

Avatar de l’utilisateur
grumpy
Messages : 463
Inscription : 21 Août 2008 19:28
Localisation : sud de la Haute Garonne
Contact :

Messagepar grumpy » 13 Oct 2011 20:19

Piqure de rappel:
Sur les pêchers, brugnoniers, nectarines, un traitement à la bouillie bordelaise doit se faire à l'automne, dès la chute des feuilles. Il sera repris en fin d'hiver, AVANT que les bourgeons ne s'ouvrent.
Cette année,pour la première fois, plutôt que de planter l'ail au jardin, je le plante au pied des pêchers, à l'aplomb des branchouilles. On verra le résultat l'année prochaine... Et tant qu'à faire, je suspendrai des coquilles d'oeufs non cuites aux branches. De toute façon, ça ne peut pas faire de mal et ça ne coûte rien!!!
A dire vrai, je crois plus à la plantation d'ail qu'aux coquilles d'oeufs.
:lol:

Avatar de l’utilisateur
morpho
Messages : 18471
Inscription : 30 Mai 2008 16:38
Localisation : Corse

Messagepar morpho » 14 Oct 2011 10:00

merci pour le rappel :D

Avatar de l’utilisateur
Terre De Cosmos
Messages : 6076
Inscription : 05 Mars 2008 13:56
Localisation : Charente

Messagepar Terre De Cosmos » 14 Oct 2011 14:09

morpho a écrit :merci pour le rappel :D


+1. J'ai 11 pêchers à traiter. :?

Grumpy est-ce que tu conseilles de tailler avant le traitement ou en hiver?

Avatar de l’utilisateur
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Inscription : 26 Mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 14 Oct 2011 15:33

l'ail des ours entre les pêchers fonctionne bien mais tu sais à quel point les coquille d'œuf me laisse septique et interrogatif...
le BRF fait aussi merveille mais ne suffit pas lui seul pour la cloque. (du moins, je n'ai pas peu encore lancer de protocole de test sur ce point)
il ne faut pas en oublier les traitements complémentaires tel que celui à l'huile blanche, le badigeon de blanc horticole.
Mes potagers bio
Mes formations
On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2678
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Messagepar papo4334 » 14 Oct 2011 15:41

grumpy a écrit :Piqure de rappel:
Sur les pêchers, brugnoniers, nectarines, un traitement à la bouillie bordelaise doit se faire à l'automne, dès la chute des feuilles. Il sera repris en fin d'hiver, AVANT que les bourgeons ne s'ouvrent.
Cette année,pour la première fois, plutôt que de planter l'ail au jardin, je le plante au pied des pêchers, à l'aplomb des branchouilles. On verra le résultat l'année prochaine... Et tant qu'à faire, je suspendrai des coquilles d'oeufs non cuites aux branches. De toute façon, ça ne peut pas faire de mal et ça ne coûte rien!!!
A dire vrai, je crois plus à la plantation d'ail qu'aux coquilles d'oeufs.
:lol:


Un ami vient de me dire que sur des abricotiers, après d'autres essais (BB huile blanche...) , il avait fait cela (planter l'ail sous les branches... apparemment ça se raconte en jardinerie) pendant 2 ans, sans aucun succès... au point qu'il en a même coupé et arraché ses 2 arbres les plus atteint...

Avatar de l’utilisateur
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Inscription : 26 Mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 14 Oct 2011 15:53

en quoi de l'ail planter près d'un abricotier pourrais le protéger!?
il n'existe pas de cloque de l'abricotier. par contre, des pulvérisations de décoction d'ail sur abricotier sont efficaces pour certaine maladies.
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar de l’utilisateur
aflo59
Messages : 13555
Inscription : 12 Juin 2007 20:47
Localisation : région Lilloise (Willems)

Messagepar aflo59 » 14 Oct 2011 16:15

peut être une possibilité d'explication, le soufre est utilisé (à l'état vapeur, cad aux environs de 20°) dans la lutte conter l'oidium par exemple.
Dans l'ail frais le constituant soufré principal est l'aliine ( sans odeur )


Le bonheur n'est jamais offert, Il se gagne, il se goûte,
Et c'est autour d'une table qu'il se partage.

Avatar de l’utilisateur
Le bio potagiste (Cerbere
Messages : 1141
Inscription : 26 Mai 2008 10:56
Localisation : nord du Gard a St hilaire de Brethmas
Contact :

Messagepar Le bio potagiste (Cerbere » 14 Oct 2011 16:26

exactement. c'est comme cela que l'on utilise la fleur de soufre, par sublimation, pour les cucus' entre autre.
Mes potagers bio

Mes formations

On mesure l’intelligence d’une personne à la quantité d’incertitudes qu’elle est capable de supporter.

Avatar de l’utilisateur
grumpy
Messages : 463
Inscription : 21 Août 2008 19:28
Localisation : sud de la Haute Garonne
Contact :

Messagepar grumpy » 14 Oct 2011 17:03

Il est trop tôt pour pratiquer la taille d'hiver,il faut laisser "la part du gel", en cas d'hiver rigoureux.
Si une taille d'été a été effectuée, le travail de taille d'hiver sera simplifié.
Les travaux de désinfection (traitement d'hiver aux huiles, blanc horticole) sont très utiles pour aider l'arbre à résister.
L'ail est un puissant antiseptique, et des pulvérisations de décoction d'ail et de prêle (reminéralisant) peuvent limiter les dégats.
Mon avis est qu'il n'y a pas de remède miracle et qu'une combinaison de différentes méthodes peut donner de bons résultats.
:lol:

muzztik
Messages : 1157
Inscription : 19 Jan 2011 13:48
Localisation : Crespin - Nord

Messagepar muzztik » 02 Fév 2012 09:40

je regarde le post attentivement, j'ai installé un jeune pêcher "Reine des vergers" début novembre.

Donc, je pense que je vais suivre vos conseil et y traiter à la BB sous peu (peut être après ce cher courant froid Moscou-Paris qui sévit en ce moment?) et y planter un peu d'ail en mars - avril.

Le pêcher est jeune, devrais je déja y appliquer du blanc?
"Cette terre est un don, son fruit notre héritage"

ma liste


Revenir vers « Nos fruitiers . »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron