Page 3 sur 4

Posté : 20 janv. 2013 16:39
par Espiets
Le bio potagiste (Cerbere a écrit :c'est l'effet pervers du net, jef33. tout le monde peut donner son avis même si celui ci n'est pas éclairer par de vrais connaissances.
c'est un peu mon but que de rétablir la vérité sur le BRF et les pratiques de non travail du sol. de démontrer que ce n'est pas des solutions miracles mais simplement une vois de progrès pour l'avenir de l'homme et du sol.
seulement, cela ne se fait pas sans écueil et je me fait de nombreux "ennemis" car faire changer une pratique que beaucoup considère comme obligatoire n'a rien de simple.

Excuses moi Franck, mais tu n'es pas le seul dans ce monde à connaître la vérité , d'ailleures y a-t-il une seule vérité :roll:
Toutes les techniques valent la peine d'être observées et chacun est assez grand pou se faire une opinion .
Ta façon de présenter ta technique dans le style : "hors de l'église, point de salut" m'épouvante au point que je n'ai absolument pas envie de lire tes écrits, mais de fuir à toutes jambes ...

Posté : 20 janv. 2013 17:42
par Le bio potagiste (Cerbere
Excuses moi Franck, mais tu n'es pas le seul dans ce monde à connaître la vérité , d'ailleures y a-t-il une seule vérité
pour le sujet qui nous intéresse ici, le BRF, je n'ai jamais dit détenir à moi seul la vérité. seulement, le BRF a des modalités d'utilisations qui lui sont propre et je les connais parfaitement. pourquoi alors devrai-je me taire pour préserver quelques égaux ou susceptibilités déplacées. pourquoi devrai-je laisser dire des "bêtises" ou erreurs sans réagir.
le BRF, ce n'est pas la culture des pdts. je connais au moins 5 façons de cultiver la pdts et aucune n'est préférable à une autre. c'est simplement un choix perso' à faire en adéquation avec son potager. ce n'est pas le cas du BRF, les règles qui le conduises sont intransigeables sous peine de sérieuses déceptions. après, il y a plusieurs façon de moduler son application selon les conditions de sol et de climat.
maintenant, béa, j'ai bien compris depuis quelques mois que tu m'avais pris en grippe et j'en suis attristé mais je n'ai pas le pouvoir de changer ta façon de penser, alors je ferai avec bien habituer depuis fort longtemps à ce genre de déconvenue.
bon potager 2013. (car, personnellement, je reconnais le mérite qui est le tien.)

Posté : 20 janv. 2013 19:12
par jef33
Espiets a écrit :Ta façon de présenter ta technique dans le style : "hors de l'église, point de salut" m'épouvante au point que je n'ai absolument pas envie de lire tes écrits, mais de fuir à toutes jambes ...


+1
Et c’est dommage car lorsque tu présentes ta façon de travailler ton jardin et que tu l’argumentes ............ avec des photos, on applaudie des deux mains.

Tu connais peut-être

http://gazette-des-jardins.les-forums.com/topic/1769/la-visite-du-jardin-de-jean-marie-lespinasse/

Voici une autre façon de faire et les résultats obtenus été comme hiver et sans serre sont impressionnants.

J M Lespinasse n’essaie de convaincre personne. Ce qui est sûr c’est qu’il fait des adeptes……. et qu’il vend des bouquins.

Posté : 20 janv. 2013 19:25
par Espiets
Franck, je ne t'ai pas du tout pris en grippe, je t'aime beaucoup toi et ta jolie famille .
Ce que j'ai pris en grippe, c'est ton comportement à ne pas écouter l'opinion des autres .
Faut laisser les gens essayer et même se tromper, c'est comme ça qu'on avance .

Posté : 20 janv. 2013 23:31
par cantalou
Le bio potagiste (Cerbere a écrit :je salut pour autant ton partage et fait de même en te proposant ceci:
http://gaia32.com/rencontre-nationale-maraichage-sur-sol-vivant-la-restitution/
si tu à le temps d'écouté les fichiers audio (il y a des fichiers pdf pour les illustrés) tu aura aussi un aspect de ce qui ce fait. je ne suis pas toujours en accord avec tous car certains intervenant maraicher se débats souvent seule avec leurs problèmes et non pas la bonne solution mais on y entant aussi le cœur qu'ils y mettent et leurs engagement.
bon potager 2013.



j'y étais mon ami, c'est :wink:

Posté : 09 juil. 2013 21:14
par Roland13
Un grand :merci: Le Cerbère (avec retard :oops:) pour avoir introduit ce sujet. de plus je trouve ta mise au point remarquable.

Je me suis inspiré des discussions et :merci: à Béa, Cantalou, et tous les autres.
C'est de la discussion, même contradictoire, que naît une part de vérité.

Voilà que depuis peu je découvre la théorie et pratique au maxi. Pour le moment les résultats me surprennent...reste à confirmer. :sourirepeche:

un exemple avec les poireaux, avec un minimum d'arrosage ....
Image

Je sens que je vais adopter et commence à préparer des lasagnes et autres "mulch"....

Image

Comme beaucoup j'ai la difficulté de trouver de la matière... j'ai pas la chance (?) de Jeanmi :coucou:

Posté : 01 mars 2014 21:00
par Roland13
Une question que je viens de me poser :rolling: avec peut être quelqu'un pourrait m'apporter une lumière :merci:
Il s'agit de l'utilisation des tailles d'olivier dans le BRF ? aujourd'hui j'ai commencé la taille et le volume est relativement important. Alors je broie et ajouté un une partie au compost ... une suggestion ?

:okok:

Posté : 01 mars 2014 21:06
par Le bio potagiste (Cerbere
tu peux l'utiliser sans restriction en paillis brf ou dans le compost.
bien entendu, c'est trop tard pour le brf avec incorporation.

Posté : 02 mars 2014 10:58
par Roland13
:merci: cher Cerbère :supertop:

donc tout va rejoindre, comme j'ai déja commencé, le compost... par contre vue la quantité de broyat mes 2 composts vont manquer de "verdure". Je vais donc faire un tas à l'ombre qui subira un pré compostage... je ne vois pas d'autres solutions.

...je n'osais pas te poser directement la question et ta réponse me prouve le contraire. :fleurs: :fleurs:

Peut être le plaisir de te revoir à Clapier :okok:

Posté : 03 mars 2014 00:00
par Le bio potagiste (Cerbere
pense a l'urine pour apporter de l'azote au mélange.

Posté : 03 mars 2014 10:12
par Roland13
Toute la famille va changer ses habitudes :mdddr: ....sauf moi :yop:

Finalement pour mon 3 éme composteur je n'ai pas eu le temps de le construire :ralala:
du coup j'ai répandu les branches d'oliviers broyées directement aux pieds des oliviers... en quelque sorte je leur ai rendu ce qu'ils avaient perdu :sourirepeche:

Pour tes conseils éclairés :merci:

Posté : 03 mars 2014 10:51
par Le bio potagiste (Cerbere
ce qui est la meilleur utilisation que tu pouvais lui trouver. :wink:

Re: petite synthèse sur le BRF

Posté : 24 févr. 2015 19:17
par charly popette
je me demandais si je pouvais mettre de la carbonate de chaux et du fumier sur mon BRF. Je crois que mon sol est assez acide, il y poussait bcp de ronces et des immenses sapins sur le bord. Du coup, je veux à la fois l'enrichir et l'aider à être moins acide...

Re: petite synthèse sur le BRF

Posté : 18 nov. 2015 11:06
par Le bio potagiste (Cerbere
salut et dsl pour cette réponse tardive. étrange que personne ne t'est répondu.
en premier lieu, tu doit savoir si ton sol est effectivement acide. ensuite, si c'est le cas, tu devra apporter des amendements calciques tel que la dolomie, la marne, la craie ou de la cendre éteinte (cette dernière étant la moins intéressante ou à couplé avec un autre).
si tu apporte de la cendre, tu ne peux le faire en même temps que du compost (qu'il soit de fumier ou autre) et la cendre s'utilise exclusivement au printemps ou en saison.
maintenant, apporter du compost et de la cendre sur un brf va grandement impacter celui ci. plus précisément les champignons qui y œuvrent. il est préférable de faire ces apports avant la mise en place du brf.
bon potager 2016

Re: petite synthèse sur le BRF

Posté : 18 nov. 2015 11:08
par charly popette
Merci.