Le classement de nos piments..

Pour vous aider à mieux connaître : langage, origine, vocabulaire,... relatifs aux piments

Modérateurs : jeanmi22, Paul

Avatar de l’utilisateur
marcello2
Messages : 18230
Inscription : 10 Jan 2007 12:51
Localisation : 73 Savoie près de Pont de Beauvoisin

Le classement de nos piments..

Messagepar marcello2 » 05 Mars 2009 17:19

L'échelle simpifiée de Scoville graduée de 0 à 10 en fonction de la teneur en capsaïcine, molécule responsable de la force du piment nous aide à les classer.

Un des points faibles du test de Wilbur Scoville est son imprécision, liée à la subjectivité humaine, notamment par le fait que l'habitude de consommation du piment change le niveau personnel de sensibilité.
- Un piment peut être considéré comme très fort par une personne peu habituée au piment (alimentation européenne) et sembler comme doux à une personne consommant fréquemment du piment, et depuis l'enfance.

- Cette imprécision est aussi renforcée par le fait que la force des piments d'une même variété peut varier fortement en raison de :
l'ensoleillement, des conditions de culture, voire du terroir.


Image

[b]Dans notre classement, nous avons retenu 5 catégories.
Certaines variétés se trouvent à la limite de deux d'entre elles.
Notament poivron et piment doux se chevauchent fréquement.


N.B. Un piment est toujours répertorié dans le niveau le plus élévé.
Ex : hungarian hot wax, va de 1 500 à 15 000 sur l'échelle Scoville,
soit de 4 à 6 il sera classé 6 et apparaîtra dans la liste des piments forts.
Dernière édition par marcello2 le 13 Jan 2013 16:19, édité 5 fois.
(\__/)
(='.'=)
(")_(") Hello, c’est Marcello, alias Satanas

Palma

Messagepar Palma » 15 Nov 2011 15:15

Je ne connaissais pas ce classement avant, merci !

Pour le côté subjectif, peut-être que ceux qui font leurs piments et surtout qui les mangent, pourraient comparer leur subjectivité ?

Jusqu'à quelle force trouvez-vous que ce soit mangeable ?
Est-ce que certains trouvent que le végétarien force 1-2, pique déjà,
ou bien d'autres trouvent-ils qu'il n'a pas plus de goût qu'un poivron ?

Moi j'ai des tout petits piments qui m'ont chauffé les lèvres sans les manger, simplement parce que je me suis mise les doigts à la bouche... Et même après lavage de mains je sens encore quelque chose sur mes doigts, incroyable !

bigbird
Messages : 1748
Inscription : 06 Nov 2010 12:17
Localisation : 83 pour le jardinage, et 93 pour gagner ma croûte

Messagepar bigbird » 16 Nov 2011 03:36

Palma a écrit :... Jusqu'à quelle force trouvez-vous que ce soit mangeable ?
ben, à vrai dire, la "pimentologie" n'est apparement pas une science exacte,
j'ai quelquefois croqué dans des supposés force 6 ou 7 qui ne m'ont pas chauffé plus que ça,
et dans un supposé 3 ou 4 qui m'a envoyé du rouge aux oreilles, et le yaourt illico pour calmer le palais ...! :mrgreen:

pour répondre à ta question, je dirais qu'en y allant prudemment, et en proportionnant la quantité,
je vais jusqu'à 7 sans sourciller, aprés, pour 8, 9 ou 10, voire 10+++, là c'est niet, je ne suis pas maso,
ou alors infusé dans une bonne bouteille d'huile, et en pipant du goutte à goutte sur la pizza !
aprés, je ne dis pas qu'avec l'age, à la suite d'années de pratique et de dégustations,
je ne passe pas le cap du 8, voire du 9, mais pour l'instant, 7 comme frontière humaine, ça me va bien ! :)

Palma a écrit :... Est-ce que certains trouvent que le végétarien force 1-2, pique déjà,
ou bien d'autres trouvent-ils qu'il n'a pas plus de goût qu'un poivron ?
il faut bien distinguer "force" et "saveur", dans le cas du Végé, c'est Saveur en haut du curseur,
quant-à sa force (le piquant), c'est proche de 0.
le goût prononcé (et typique) du Végétarien n'est pas tout-à-fait celui du poivron,
il a un caractère bien à lui, bien trempé, ce qui fait que certains ne le "supportent" pas
(même si ils sont rares), tant la saveur est fortement "marquée".
c'est comme dans les parfums, hormis la puissance (subtile, ou plus "rentre-dedans"),
il y en a dont on aimera la fragrance, et d'autres moins, voire pas du tout.

perso, j'adore son parfum en bouche, il peut même s'associer avec bonheur dans des plats sucrés
(salade de fruit, chocolat, dessert), et même cuit, que ce soit sauté au wok avec des petits légumes,
ou compoté dans une sauce, il ne me laisse jamais indifférent ! 8)

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11956
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Messagepar Chriscal » 16 Nov 2011 06:42

Joili, belle analyse :ola: :clapclap :P
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
cortazar
Messages : 1706
Inscription : 06 Déc 2007 10:56
Localisation : Près de Niort dans les Deux-Sèvres

Messagepar cortazar » 16 Nov 2011 20:01

jeanmi22 a écrit :
Chriscal a écrit :Joili, belle analyse :ola: :clapclap :P


+1 voilà qui est bien dit :wink:

+1 parfaitement bien dit en effet.

J'ajouterais juste, de manière tout à fait subjective, que si les habanero sont tous à 10, le "white" accompagne quasi quotidiennement mes plats, alors que j'ai beaucoup plus de mal avec le "chocolat" et le "peach".

Je ne suis pas certain que ça soit le lieu pour en parler, mais j'ai goutté hier l'association d'un whisky tourbé (Laphroaig 10 ans) et d'un habanero white, et c'était excellent :atable:

Avatar de l’utilisateur
Mike Lyne
Administrateur - Site Admin
Messages : 14836
Inscription : 25 Août 2009 18:34
Localisation : Pas-de-Calais - Entre Artois et Ternois

Messagepar Mike Lyne » 18 Nov 2011 18:44

Palma a écrit :Avec ma logique, je suppose que le piment sec est plus fort que frais/humide, car plus concentré, et donc plus fort encore avec graines et ...capsule ? Kézako ? les membranes qui tiennent les graines les parties blanchâtres de l'intérieur , autrement dit la matrice ?

Le plus fort, c'est les graines ? La capsaïcine est plus concentrée dans la matrice et les graines

Le gorria est donné pour combien sur l'échelle ? [pim_link=17]Espelette[/pim_link]
Gorria lorsque pas cultivé dans la zone AOC - AOP, sinon, c'est Espelette, et c'est sous ce nom qu'il est référencé dans l'encyclo.
Il est possible de trouver une variété par les synonymes sur l'encyclo



L'exposition et la pollinisation vont varier, mais dans quel sens ?
Je suppose que s'il y a plus de graines, il sera plus fort, car une fois moulu, s'il y a une plus grande proportion de graines...

Et l'exposition ? Plus de soleil = ?

Oui je trouve dommage de s'habituer et de devoir "augmenter les doses", et de ne plus pouvoir apprécier un piment savoureux mais pas fort... Et puis je ne voudrais pas que mes chaises finissent par avoir des problèmes avec leurs barreaux !! :hahaha:

Bon, on m'a passé un piment péruvien que je vais gouter, mais ils ne savaient pas plus quelle était la variété... juste qu'il n'est pas trop fort...


Hello Palma

Je t'ai fait quelques réponses dans le texte :)

Avatar de l’utilisateur
marcello2
Messages : 18230
Inscription : 10 Jan 2007 12:51
Localisation : 73 Savoie près de Pont de Beauvoisin

Messagepar marcello2 » 20 Août 2013 01:59

(\__/)

(='.'=)

(")_(") Hello, c’est Marcello, alias Satanas


Revenir vers « Mieux comprendre les piments »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité