[2011] - Tomates haut-landaises de chez La Tulipe:

Modérateur : Espiets

Avatar du membre
La Tulipe Rouge
Messages : 97
Enregistré le : 02 sept. 2011 00:19
Localisation : Loire-Atlantique (44)

[2011] - Tomates haut-landaises de chez La Tulipe:

Messagepar La Tulipe Rouge » 13 oct. 2011 03:15

Bonjour,

Je suis nouvellement inscrit ici mais depuis que je me suis sérieuseusement mis au jardinage il y a trois ans, je vous consulte souvent. J'ai relégué sur ma file de présentation le parcours et le résumé de mes cultures du passé.

Pour 2011, donc, la saison est fort avancée mais j'esquisse un sujet qui ressemblera sans doute fort à un bilan mais contre toute attente, cependant, la saison chez moi n'est pas finie et je fais mon possible pour la mener le plus loin possible.

Une cinquantaine de variétés éprouvées pour approximativement cent-vingt plants répartis en deux emplacements éloignés suffisamment l'un de l'autre pour en tirer des conclusions, à tout point de vue...

Je n'ai pas ici dans le sud-ouest français échappé aux fantaisies du temps et n'ai pas grand-chose à vous apprendre là-dessus quant aux effets induits sur la croissance, la pollinisation, nouaisons et autres fructifications: Ces conditions éprouvantes auront affaibli les plants au point que les maladies y furent à la fête tandis que ceux-ci auraient dû être en pleine croissance courant mai, juin et juillet.

La plupart des premiers, seconds et troisièmes bouquets ont avorté ou proposé des fruits difformes impropres à la sélection ou à l'exposition. De toutes façons, comme il n'y en avait pas tant que cela, j'imagine que comme moi dans la région, vous les aurez finalement mangés et ma foi, c'était un peu l'objet de l'entreprise au départ.
Là-dessus, dès juin, l'alternariose spécialement virulente peu de temps après les plantations successives des plants m'aura défait les premières feuilles sous le regard amusé du soleil qui brûlait les autres. Du coup, peu de vert pour assurer la photosynthése de plants qui se sont languis. Mes semis et leur mise en terre étant étalés sur près de quatre mois, certaines promotions ont cependant connu des conditions plus normales et ont eu le bonheur de se développer relativement mieux que les autres. Par ailleurs, je ne peux exclure qu'un genre bactérien de verticillose se soit invité au festin mais je n'ai pas assez d'expérience ni de recul pour en juger: C'est déjà un de mes soucis pour les saisons à venir.
Ces angoisses auront eu tôt fait d'être relativisées dès lors que courant juillet, j'eus à me convaincre également que sieur Phytophthora Infestans était lui aussi déjà dans la place...Ayant eu à découvrir et subir ce méchant personnage l'année passée et n'ignorant point désormais en combien de peu de temps il résolvait pas mal de problèmes non tant des tomates que du jardinier en lui offrant la possibilité de s'intéresser aussi un peu aux autres de ses légumes qu'il négligeait en lui apportant du temps libre, je me suis fait la réflexion qu'il réglerait probablement bien vite le sort de mes tomates et, au-delà, de mes espérances.
Non ! Je n'avais pas consacré tout ce temps en vain, commençant tout juste à récolter des fruits, pour m'avouer vaincu.
Sans trop y croire, j'ai déployé toutes les connaissances que j'avais engrangées et fait de mon mieux pour contenir et limiter les effets de la Bête. Je ne sais pas si j'y suis parvenu ou si mes plants se sont défendus sans moi mais à ma grande surprise, je n'ai pas connu la Bérézina de l'année dernière et à la limite, dans cette merveilleuse arrière-saison, ma culture renaît. Depuis plus de trois semaines, j'ai repris l'ascendant sur le mildiou et je m'inquiète désormais plus des gelées à venir.
Plus des trois quarts de mes plants demeurent en place et je me résouds seulement enfin à supprimer quelques fleurs sur certains d'entre eux. Vingt-sept degrés ici encore au plus fort de la journée et je n'ai pas véritablement pris conscience que nous étions pourtant en octobre. Ma foi, je ne m'en plains pas et conduis ma culture comme si c'était juillet. L'année dernière, à cette époque, les gelées avaient déjà glacé ce que le mildiou n'avait pas confisqué.

La Tulipe.

Bulletin de santé du 12 octobre:
Mildiou toujours sous contrôle mais l'alternariose semble depuis trois jours se réanimer. Mes aubergines et piments ainsi que le basilic sont atteints désormais. C'est un cryptogame. Une forme d'alternaria; pas nécéssairement celui des tomates ici cette saison: A suivre..

Mes variétés cette année:
Black; Noire de Crimée; Grandma's Oliver green; Kosovo; Grosse plate du Portugal; Coppia; Zapotec pink pleated; Limmony; Libanaise des montagnes; Large pink bulgarian; Hourma; Rosi noviciok; Ukrainian pear; Ana Russian; Ranyanya lyubov; Gregori Altaï, Marmande; Noire russe; Golden pinapple; Green giant; Oeuf de poule roumaine; Drùzba; Calabash purple; Black pear; Bordo; Rouge russe; Green moldovan; Black Prince; Espas; Noire de Tula; Ezarte; Bulgarian tozabu Tylaut; Glory of Moldova; Grapefruit; Thessaloniki oxheart; Ukrainian black; Rodopi; Yaska Yugoslavian; Apple of Novi Sad; Olena Ukrainian; Greek Asemina; Supersweet 100 F1; Harzfeuer; Saint-Pierre; Rosii màrunte (Mais cette dernière n'est avec certitude point conforme au type.)

Avatar du membre
La Tulipe Rouge
Messages : 97
Enregistré le : 02 sept. 2011 00:19
Localisation : Loire-Atlantique (44)

Bulletin du

Messagepar La Tulipe Rouge » 20 oct. 2011 03:05

Probable première gelée cette nuit et mesures conservatoires diverses:

Récolte de presque tous les fruits approchant non tant le point de mâturité qu'offrant la possibilité d'atteindre celle-ci à l'intérieur, qu'ils soient nus ou en branche...
Arrachage de deux pieds mis hors-gel, l'un suspendu comme le dicte le manuel, l'autre la tête en haut, pour voir, comme au poker...
Rempotage d'un plant de "greek asemina" tardif portant deux fruits encore bien jeunes en vue de le finir à l'intérieur pour assurer le grainage.
Protection - Très, trop - légère de certains plants dans un carré de piments et d'aubergines, par un voile de type polypropylène.
Expérience de protection d'un plant par la méthode du papier journal lié autour de lui et de certains autres par d'autres techniques empiriques...Nous verrons bien.
Mais surtout, mise sous voiles des seuls plants offrant de véritables chances de survie, au pied de la maison plein sud, en vue d'obtenir des tomates pour Noël.

A vrai dire, je préférerais qu'il ne gèle pas mais je ne suis point encore maître du temps, seulement de l'espace...

La Tulipe.Image

Avatar du membre
La Tulipe Rouge
Messages : 97
Enregistré le : 02 sept. 2011 00:19
Localisation : Loire-Atlantique (44)

Messagepar La Tulipe Rouge » 18 mars 2012 23:16

Rangs principaux au 15 septembre 2011:
Image

Image

Plant d'Anna russian au 8 octobre 2011:
Image

Rangs accessoires au 1er décembre 2011:
Image

agnes240

Messagepar agnes240 » 19 mars 2012 11:49

:roll: :roll: j'aime bien les branches aussi pour piquet :genial:
belles récoltes l'an passé alors :genial:


Retourner vers « Suivis de cultures de tomates - Archives »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités