Calculs sur les projecteurs Vegeled

Des semis avancés, jusqu'a la culture intégralement à l'intérieur .

Modérateurs : jeanmi22, Chriscal

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 23 Sep 2014 11:20

j'avais loupé çà :doh: , pourtant tu avais bien dit que tu testerai çà en août :oops:

A l'allumage, et au vu de la puissance des LED (51W)


La puissance en W peut-être trompeuse, certaines Leds sont 2 fois plus efficace que d'autres.
c'est des Leds type "chip array" le rendement est un peu moindre mais il y a eu pas mal de progrès ces dernières années

Je pense que longueurs d'onde sont tellement orientées "plantes" que notre œil ne perçoit pas tout


Pour les 2/9 de rouge à 660nm oui, l'oeil est environ 10 fois moins sensible à cette longueur d'onde par rapport au blanc
Pour l'ensemble (avec les 7/9 de blanc) çà fait chuter la perception global de 20%.
Tu peux donc grosso modo le comparer avec une "source blanche classique"


je m'attendais à avoir un déferlement de lumière, il n'en est rien, la lumière est très forte, mais rien d'aveuglant.


Il ne faut pas confondre éclairement et luminance et surtout ne pas faire confiance aux yeux.
Pour les mesures relatives les yeux fonctionnent très bien mais pour les mesures absolues çà ne vaut pas un clou :mrgreen:

D'autant que les "chip array" peuvent paraitre moins puissante car la luminance est plus faible.
Ton panneau aura une luminance plus faible que mes CREE MKR par exemple mais comme la surface du "chip" est plus importante l'éclairement sera supérieur, et comme c'est l'éclairement qui compte....

4 projo de 51W soit 200W ... tu comptes éclairer quelques surface avec çà ?

J'espère que tu auras d'excellents résultats avec ton nouveau système. :super:

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11956
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Messagepar Chriscal » 23 Sep 2014 11:39

Merci pour tes remarques :super:

Je vais éclairer 1 m² de base, mais comme ils seront montés sur rail et motorisés, cela va faire 5 m², ce qui est à la fois peu et beaucoup...
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 23 Sep 2014 17:35

Chriscal a écrit :Merci pour tes remarques :super:

Je vais éclairer 1 m² de base, mais comme ils seront montés sur rail et motorisés, cela va faire 5 m², ce qui est à la fois peu et beaucoup...


J'aurais tendance à dire que çà fait beaucoup.

calcul rapide à la louche ...

200W pour 5m² çà donne 40W/m²
rendement on va dire 100lm/W (çà peut-être un peu plus) çà donne 4000 lux.
soit 4% du rayonnement solaire

pour ma poupoled je suis à 110-120W/m² (rendement 130lm/w) soit environ 15000 lux (15% rayonnement solaire)

Tu devrais peut-être concentrer davantage, d'autant que tu es à priori dans des tons plus chauds (avec la composante 660nm) donc moins de risque de brulure (raie autour de 450) qu'avec des MK-R à 6000/6500K clairement orienté croissance

:coucou:

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2678
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Messagepar papo4334 » 05 Nov 2014 10:48

Eric62 a écrit :calcul rapide à la louche ...

200W pour 5m² çà donne 40W/m²
rendement on va dire 100lm/W (çà peut-être un peu plus) çà donne 4000 lux.
soit 4% du rayonnement solaire

pour ma poupoled je suis à 110-120W/m² (rendement 130lm/w) soit environ 15000 lux (15% rayonnement solaire)

Tu devrais peut-être concentrer davantage, d'autant que tu es à priori dans des tons plus chauds (avec la composante 660nm) donc moins de risque de brulure (raie autour de 450) qu'avec des MK-R à 6000/6500K clairement orienté croissance

:coucou:



D'après l'étude VEGELED (sur la floraison, pas la croissance)
voir : http://www.vegeled.be/Eclairage-LED-Horticole-VEGELED.pdf

Nota :
    Ils comptabilisent les photons utiles à la plante
    ils prennent pour base de lumière solaire naturelle moyenne 42 000 lux (et pas 100 000)


Leurs chiffres de photons utiles reçus par les plantes (en micro moles reçu) à W consommés égaux et éclairage placé à 1 m de haut
    Solaire : 11
    néon horticole : 22
    HPS : 5
    CFL : 7
    LED blanc froid : 8
    leurs LED : 85
- -
Ce qui ferait un rapport de plus de 7,5 en faveur de leurs LED par rapport à la lumière solaire, et permettrait donc, si j'ai bien compris de passer des 42 000 à 4 200 lux pour un effet équivalent.
___
ANALYSE
Si on considère
    i) que la lumière solaire naturelle n'est à 100 000 lux que dans les heures de milieu de journée
    ii) que l'on peut exclairer 15 h par 24 h soit plus longtemp que le vrai soleil (en éliminant les heures de début et de fin de journée)

il me semble que les 42 000 lux qu'ils retiennent pour la lumière solaire, au lieu des 100 000 habituels, se justifient comme une valeur moyenne acceptable pour la comparaison.
- -
Là où ils me semblent moins cohérents, c'est que dans leur tableau comparatif, ils ont choisi 4 200 (produit avec 1 200 W pour 1 m2) au lieu de prendre une valeur d'environ 5 100 lux pour leur LED, ce qui aurait été en rapport avec les ratios sur les photons utiles. ???
____
Ma compréhension est qu'ils prétendent donc qu'avec leur système on obtient pour les plantes le même résultat avec 4 200 lux (corrigeons en 5 100) qu'avec l'éclairage naturel du soleil.
D'un côté cela correspond en gros au calcul en lux d'Eric62 pour ce qui va obtenir Chriscal sur ses 5 m2.

MAIS -- contradiction violente que je ne comprend pas , Eric62 pourra peut-être expliquer. Éclairent ils 10 m² ? - ma compréhension-, autre explication ???

Dans l'étude, pour leur chiffres ils parlent de 1 200 W consommés (par 24 X 50W) en plaçant les éclairages à 1 m de hauteur.

Même en retenant l'idée qu'avec 1 200 W ils "éclairent" 10 m2, cela fait en W par m² une énorme différence avec les ~ 120W (transfo compris) des 2 projecteurs 50 W de Chriscal.
Est ce que Chriscal devrait mettre 600 W pour ces 5 m² pour avoir l'équivalent de la lumière naturelle ???
----
Merci d'éclairer ma lanterne (c'est le cas de le dire)

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11956
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Messagepar Chriscal » 05 Nov 2014 11:42

Je ne vais pas me lancer dans des calculs plus ou moins complexes afin de rester les pieds sur terre (j'ai tendance à planer ces derniers temps)...

J'ai 4 projos, donc +/- 200W, nécessaires et suffisants pour 1 m2, ce que je fais de diffèrent, c'est que je motorise.

Leurs calculs sont établis pour une production industrielle, dans laquelle on ne joue pas avec des déplacements.
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 05 Nov 2014 19:28

papo4334 a écrit :___
ANALYSE
Si on considère
    i) que la lumière solaire naturelle n'est à 100 000 lux que dans les heures de milieu de journée
    ii) que l'on peut exclairer 15 h par 24 h soit plus longtemp que le vrai soleil (en éliminant les heures de début et de fin de journée)
il me semble que les 42 000 lux qu'ils retiennent pour la lumière solaire, au lieu des 100 000 habituels, se justifient comme une valeur moyenne acceptable pour la comparaison.


le chiffre n'est pas absurde en tout cas, l'ordre d'idée y est.
si on calculait l'ensoleillement à l'équateur du lever au coucher du soleil sur une surface plane horizontale on va trouver un ratio à un plus de 0.6.
on descend donc à 60000 lux (en moyenne sur 12H).
Sous nos latitudes le calcul est un peu plus coton, mais çà présentera peu d'intérêt puisque çà va dépendre de la région, de la période de l'année et d'une saison à l'autre, on aura au final une fourchette large.

papo4334 a écrit :Là où ils me semblent moins cohérents, c'est que dans leur tableau comparatif, ils ont choisi 4 200 (produit avec 1 200 W pour 1 m2) au lieu de prendre une valeur d'environ 5 100 lux pour leur LED, ce qui aurait été en rapport avec les ratios sur les photons utiles. ???


Là je ne vois pas ce que tu veux dire :spamafote:
____
papo4334 a écrit :Ma compréhension est qu'ils prétendent donc qu'avec leur système on obtient pour les plantes le même résultat avec 4 200 lux (corrigeons en 5 100) qu'avec l'éclairage naturel du soleil.


Pourquoi parler de lux ? Que viennent faire des lux (physiologie propre à l'oeil humain) dans une étude sur les plantes ?
La chlorophylle absorbe essentiellement dans le bleu et le rouge, hors l'oeil, est beaucoup plus sensible au jaune et au vert
Donc quand il s'agit de source monochromatique bleu / rouge, mécaniquement le nombre de lux de la source baisse alors même que l'activité photosynthétique augmente.
Du coup le "rendement" semble très flatteur.

papo4334 a écrit :D'un côté cela correspond en gros au calcul en lux d'Eric62 pour ce qui va obtenir Chriscal sur ses 5 m2.


Pour l'installation de Chriscal (comme pour ma poupo l'année dernière) j'ai parlé de lux parce qu'il s'agit de lumière blanche.
En toute rigueur c'est également une erreur.
L'efficacité d'une source blanche par rapport à une autre peut-être différent mais il ne sera pas extrêmement différent (en général).
c'est pour cette raison que j'ai fait le raccourci pour comparer des sources entre elles.

papo4334 a écrit :MAIS -- contradiction violente que je ne comprend pas , Eric62 pourra peut-être expliquer. Éclairent ils 10 m² ? - ma compréhension-, autre explication ???

Dans l'étude, pour leur chiffres ils parlent de 1 200 W consommés (par 24 X 50W) en plaçant les éclairages à 1 m de hauteur.

Même en retenant l'idée qu'avec 1 200 W ils "éclairent" 10 m2, cela fait en W par m² une énorme différence avec les ~ 120W (transfo compris) des 2 projecteurs 50 W de Chriscal.
Est ce que Chriscal devrait mettre 600 W pour ces 5 m² pour avoir l'équivalent de la lumière naturelle ???
----
Merci d'éclairer ma lanterne (c'est le cas de le dire)


Même avec 600W pour 5m² on n'aura pas un équivalent solaire mais plutôt une journée nuageuse (même avec des Leds aux couleurs miraculeuses :mrgreen: ).
d'ailleurs çà ne serait pas forcément utile, puisque il me semble que les plantes les plus gourmandes en lumières saturent vers 30/40000 lux
Après son système est différent car il ne diffuse pas la lumière sur 5m², mais concentré sur 1m² avec déplacement.
N'étant pas ingénieur agronome je ne sais pas ce que çà donnera, je peux juste t'éclairer :mrgreen: sur les grandeurs physiques propre à la lumière et la techno led

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2678
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Messagepar papo4334 » 06 Nov 2014 00:31

Merci Eric pour toutes ces explications.

Je suis bien d'accord avec toi que, intuitivement, même avec les LED miraculeuses, l'installation de Chriscal ma paraissait sous-dimensionnée.

Sinon ce qui me surprenait et que je tentais de mettre en évidence c'est surtout que avec ma compréhension leur étude me semblait fournir des chiffres auto-contradictoires ou même incohérents entre eux.

En fait ils ne donnent pas l'équation qui relie (s'il y en a une) la colonne "illuminance", et celle des "% de rayonnement essentiel" pour obtenir leur calcul de mu_moles de photons utiles. Je m'attendais à quelque chose de linéaire, manifestement ce n'est pas le cas. (mon erreur sur les 4200 à 5100 si cela avait été linéaire avec le coefficient de % essentiel)

Au passage ils n'indiquent pas vraiment comment, ni en fonction de quoi ils obtiennent ces chiffres du coefficient de %age essentiel (qui leur sont très favorables).

Tu demandes pourquoi je parle de lux : tout simplement parce que dans leur tableau ils l'utilisent. avec les valeurs (42 000 et 4 200).
Sinon je suis bien d'accord sur tes remarques sur les lux.

________
Après relecture,
- en prenant ce qui semble être leur hypothèse que c'est la quantité de "photons utiles" par m² éclairé qu'il faut viser pour fournir à la plante ce dont elle a besoin et ainsi pouvoir substituer un éclairage artificiel à la lumière naturelle
les chiffres qu'ils donnent :
    * En lumière solaire moyenne avec ses 42 000 lux on obtient 11mu-moles
    * avec 1200 Watts de leurs réflecteurs LED, et leur seulement 4 200 lumens, on en obtient 85 (soit 7,5 fois plus) .

Par simplification, si on voulait simplement obtenir un équivalent de la lumière naturelle moyenne, on pourrait donc se contenter de 1200 / 7,7 soit environ 155W, soit trois réflecteurs LED de 51 W.

On peut approximativement déduire de la distance entre LED et plante de 1m (mentionnée dans l'étude) que cela fait une surface éclairée de l'ordre de 1,4 à 1,5 m2 (en gros surface plane se situant entre 80 cm et 120 cm de distance des LED, en prenant l'angle de 90° -cf brochure- et coupant la sphère à une distance moyenne de 1m de son centre).
Les 155W, selon eux, permettraient donc d'éclairer entre 4 et 4,5m² avec un résultat comparable à un éclairement naturel moyen.

Sur la base de ces chiffres, Chriscal, avec ses 4 projecteurs LED de 50 W, pourra bien, en effet, éclairer les 5 m² qu'il vise (et même avec une marge de 12 à 17% vis à vis de 5,5 à 6 m2 théoriques).
avec cependant les conditions impératives suivantes :
    1. que les projecteur envoient en effet bien 90% de leur photons dans le cône de 90° d'angle -- avec un bon réflecteur ça me parait atteignable
    2. surtout que les LED miraculeuses tiennent vraiment leur promesses et envoient bien la quantité de photons utiles (au moins 95% de leurs chiffres donnés de l'étude). -- c'est ici que le miracle aura lieu ou pas

______________________
La surface visée de 5m² qui me paraissait bien trop grande est au moins tout à fait en cohérence avec les chiffres de l'étude.
____
Cela rend le suivi des résultats réels de Chriscal encore plus intéressant, car si cela marche cela montrerait un bond énorme par rapports aux résultats réels rapportées par les utilisateurs des générations précédentes d'éclairage LED horticole.

A suivre donc....

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 06 Nov 2014 13:13

papo4334 a écrit :Merci Eric pour toutes ces explications.

Je suis bien d'accord avec toi que intuitivement, même avec les LED miraculeuses, l'installation de Chriscal ma paraissait sous-dimensionnée.


Je n'ai pas dit çà. Je n'en sais rien. et çà dépend de l'objectif attendu
En revanche ce dont je suis certain c'est que les chiffres présentés dans ton document sont discutables pour ne pas dire plus :mrgreen:
Le plus petit dénominateur commun entre le scientifique et le commercial n'est pas bien grand (faudrait déjà prouver son existence :mrgreen: ).
Mais en le sachant, çà n'empêche pas de monter un truc qui donne satisfaction.


papo4334 a écrit :Au passage ils n'indiquent pas vraiment comment, ni en fonction de quoi ils obtiennent ces chiffres du coefficient de %age essentiel (qui leur sont très favorables).


la notion de photon utile n'est pas définie
d'ailleurs le 98% suffit à discréditer le document (en tout cas le tableau) et à comprendre comment ils l'ont défini.
Le nombre de photons utiles utilisés pour le spectre solaire pourrait aussi être discuté etc etc... (je n'entend pas par le terme discuté une simple remise en question à la marge)


papo4334 a écrit :Tu demandes pourquoi je parle de lux : tout simplement parce que dans leur tableau ils l'utilisent. avec les valeurs (42 000 et 4 200).
Sinon je suis bien d'accord sur tes remarques sur les lux.


Oui j'ai bien compris que tu avais repris leurs unités
Tu comprends donc pourquoi ils utilisent ce ratio absurde.
Je pourrais avoir des chiffres encore plus impressionnants avec une solution qui ne fonctionne pas, preuve que l'indicateur ne veut rien dire.

Maintenant je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain, il y a des choses intéressantes dans leur document et je suis assez convaincu par ce type d'installation. (sinon je ne n'aurais pas fait ma poupoled)
d'ailleurs on en voit de plus en plus, même en aquariophilie.
Le seul reproche que je leur fait, c'est de vouloir rendre la mariée plus belle qu'elle ne l'est.
Le risque c'est la déception puis l'abandon d'une méthode qui pourrait pourtant être efficace.

Si on veut bien caractériser un éclairage il faut avoir quelques notions de photométrie/radiométrie.
J'avais pensé faire quelques posts là dessus car j'ai remarqué que c'est souvent mal compris.
Mais çà risque de rebuter pas mal de personnes et finalement n'intéresser que très peu de monde (euphémisme)......... personne en fait. :mrgreen:
D'autant que je ne pense pas que ce soit la vocation de ce forum de s'intéresser à ces questions, donc je ne vais pas le polluer avec çà.

:coucou:

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2678
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Messagepar papo4334 » 06 Nov 2014 14:44

On est bien en phase.

C'est bien parce que la solution m'intéresse que j'ai voulu en savoir plus ; et c'est bien parce que souvent il s'écrit d'énormes "cou.. neries" sur les LED que j'ai lu leur article avec un esprit critique et en essayant, avec mes moyens -réduits- de décortiquer ce qu'il y avait derrière.
Je l'ai fait avec cet article parce que dans ces travaux il y a un labo universitaire qui est impliqué et que j'espérais donc y trouver un contenu nettement moins marketing et y apprendre pas mal de choses.

Pour ce qui de ce que tu te proposais de rédiger sur les LED, j'espère que tu ne vas pas en abandonner l'idée :
1) maintenant que Espiets, à juste titre, a séparé la partie math/physique du reste, cela ne pollue plus le sujet de Chriscal
2) parce que, en effet c'est certainement une solution d'avenir et que moi au moins, je suis très intéressé, par mieux comprendre :wink:
3) parce que je suis convaincu que nombre de "jardiniers" de S-P, ne serait ce que pour pour des pouponnières, lorgnent du côté LED, mais ont besoin d'une information précise et objective avant de franchir le pas.
- -
Nota: j'ai une deuxième raison de regarder les LED, qui serait celle d'un éclairage d'appoint pour hiverner des piments dans la maison dans une pièce dont l'éclairage naturel par les fenêtres s'est avéré insuffisant. Ce n'est donc pas dans une pièce noire ou presque (pas un garage); ce n'est pas une enceinte close (pas une poupo) ; il y a de la lumière solaire, insuffisante mais qui a au moins permis aux plants de survivre tant bien que mal ; ce n'est pas pour la première croissance ; ce n'est même pas pour avoir floraison et fructification en plein hiver, juste pour maintenir les plants en forme raisonnable jusqu'à ressortie au printemps.
Si tu as des idées et:ou conseils, je suis preneur.


_____
Une autre question à propos des 98% de leur document :wink:
Je veux bien être d'accord sur le fait que toutes les longueurs d'onde de lumière n'ont pas le même effet sur les plantes (selon leur phase, croissance ou floraison) et que certaines bandes de couleur sont plus favorable que d'autres (y compris même que certaines seraient défavorables) puisque on retrouve cela dans ne nombreuses études scientifiques qui ont l'air sérieuses.
Ce qu'on ne trouve pas (en tout cas pas moi) c'est l'importance pour les plantes d'avoir une quantité suffisante de lumière (même nettement plus faible) dans les autres bandes de fréquences (autres que les 2 ou 3 dites "essentielles" mais jamais dites "suffisantes").
D'un autre côté, tu devrais pouvoir nous dire, sur les LED quand on annonce une fréquence (ex: LED bleues ou rouges) quel est le %age de lumière qui est effectivement dans la bande (étroite) annoncée (quand elle l'est) et le %age "hors bande". Si le 98% te fait réagir, c'est peut être, en partie, lié à cela. J'ai bien vu quelques courbes, mais c'était toujours dans des documents marketings donc pas forcément fiables, et pourtant dans aucune de ces courbes il n' y avait des taux de cet ordre de grandeur (genre moins de 2% hors bande).

à suivre, si tu le veux bien...

Avatar de l’utilisateur
papo4334
Messages : 2678
Inscription : 04 Mars 2010 02:43
Localisation : Hauts Cantons du 34

Messagepar papo4334 » 08 Nov 2014 11:38

@Chriscal :
Concernant les tableaux de tes mesures au fluxmètre, peux tu me confirmer que tes chiffres ont bien pour unité 100 lux (réglage du luxmètre sur : X 100) ?

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 08 Nov 2014 11:39

Chriscal a écrit :Pour ceux que cela intéresse, le tableau avec les mesures effectuées depuis mes débuts est ici

S'il y a des questions, posez-les dans la partie "matheuse", merci


pour info voici la répartition d'une Led (type Led-array) de puissance comparable CXA2540 (40W):

Image
source : datasheet CREE

La seule différence est qu'ici l'abscisse est en degré et qu'elle est libre (pas de réverbération)

Quels est l'unité des chiffres de ton tableau valeur de (165 à 382) :?:

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11956
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Messagepar Chriscal » 08 Nov 2014 14:41

papo4334 a écrit :@Chriscal :
Concernant les tableaux de tes mesures au fluxmètre, peux tu me confirmer que tes chiffres ont bien pour unité 100 lux (réglage du luxmètre sur : X 100) ?


Voui m'sieur
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 08 Nov 2014 16:38

Chriscal a écrit :
papo4334 a écrit :@Chriscal :
Concernant les tableaux de tes mesures au fluxmètre, peux tu me confirmer que tes chiffres ont bien pour unité 100 lux (réglage du luxmètre sur : X 100) ?


Voui m'sieur


Il y a un problème quelque part.
En utilisant ton tableau, çà nous donne un peu moins de 27000 lumen (sur 1m²)
ce qui pour 208W donnerait 130lumen/W sans compter le flux en dehors du m² mesuré (c'est déjà énorme mais pas forcément impossible).
Compte tenu du tableau, si on estime que sur 10cm au delà de la surface évaluée on est à 10000lux (ce qui devrait être plus en toute cohérence), on dépasse déjà allégrement les 150lm/W (on arrive dans le très improbable).
Vu la répartition de la lumière sur la photo, il y a encore un flux lumineux au delà de cette surface, donc çà veut dire un rendement encore supérieur.
Un tel rendement est impossible.

Donc plusieurs possibilités:

- tu t'es trompé, mais je n'y crois pas, car ce que tu as fait me semble très bien (c'est précis, il y a de multiples mesures ...)
- ton dispositif pompe plus que 208W (en tirant un peu plus sur les LEDs par rapport aux spécifs de consommation)
- ton luxmètre est dans les choux et là encore 2 options:
-> il est mauvais de base :mrgreen: pas de bol :spamafote:
-> la raie à 450nm (propre au Led et très proéminente) lui "pose problème", ce type d'éclairage ne correspond à rien de naturel.

Maintenant est-ce que tu peux faire une comparaison avec tes anciennes sources ? ... difficile à dire comme çà.
Mais en mesures absolues, c'est sûr, çà ne colle pas. :spamafote:

Avatar de l’utilisateur
Eric62
Messages : 1248
Inscription : 04 Oct 2013 15:51
Localisation : Artois

Messagepar Eric62 » 08 Nov 2014 23:16

papo4334 a écrit :3) parce que je suis convaincu que nombre de "jardiniers" de S-P, ne serait ce que pour pour des pouponnières, lorgnent du côté LED, mais ont besoin d'une information précise et objective avant de franchir le pas.


c'est ce que j'essaie de faire depuis l'année dernière.
Cette année je vais reprendre les tests pour la poupo.
J'y crois mais je n'ai rien à vendre :mrgreen: donc si çà ne fonctionne pas (ou pas bien) je donnerai l'info; d'ailleurs je pense avoir fait preuve d'objectivité sur les tests l'année dernière.
La seule chose que je peux proposer c'est ce que je sais sur les aspects techniques et/ou scientifique, pour le reste j'avance à vue je ne suis pas un spécialiste des plantes loin de là d'ailleurs.


- -
Nota: j'ai une deuxième raison de regarder les LED, qui serait celle d'un éclairage d'appoint pour hiverner des piments dans la maison dans une pièce dont l'éclairage naturel par les fenêtres s'est avéré insuffisant. Ce n'est donc pas dans une pièce noire ou presque (pas un garage); ce n'est pas une enceinte close (pas une poupo) ; il y a de la lumière solaire, insuffisante mais qui a au moins permis aux plants de survivre tant bien que mal ; ce n'est pas pour la première croissance ; ce n'est même pas pour avoir floraison et fructification en plein hiver, juste pour maintenir les plants en forme raisonnable jusqu'à ressortie au printemps.
Si tu as des idées et:ou conseils, je suis preneur.


N'ayant pas testé la chose, je ne peux pas te dire de faire tel ou tel chose en garantissant le résultat.
Si c'était pour moi, je tenterais, pour prendre le minimum de risque, de partir sur des LEDs à 5000 ou 5700K c'est très proche d'un rayonnement solaire.
si le but c'est les économies d'énergie, il faut trouver des Leds de technologie plutôt récente à prix raisonnable.
Construire la solution soi même, c'est mieux, en restant sur des intensités modérées pour garantir le plus haut rendement.

_____
Une autre question à propos des 98% de leur document :wink:
Je veux bien être d'accord sur le fait que toutes les longueurs d'onde de lumière n'ont pas le même effet sur les plantes (selon leur phase, croissance ou floraison) et que certaines bandes de couleur sont plus favorable que d'autres (y compris même que certaines seraient défavorables) puisque on retrouve cela dans ne nombreuses études scientifiques qui ont l'air sérieuses.
Ce qu'on ne trouve pas (en tout cas pas moi) c'est l'importance pour les plantes d'avoir une quantité suffisante de lumière (même nettement plus faible) dans les autres bandes de fréquences (autres que les 2 ou 3 dites "essentielles" mais jamais dites "suffisantes").


Pour les 2 bandes (rouge et bleu) c'est clair c'est pour coller au spectres des chlorophylles
j'ai vu quelques études qui tendent à démontrer que le rayonnement vert aurait un effet.
Les chlorophylles (a ou b) n'absorbe pas à ces fréquences (enfin 5% grand max, caroteinoïde, xanthophylle ?)
Est-ce que c'est important pour la plante pour d'autres raisons que la photosynthèse ? en plus çà dépend des plantes apparemment

d'ailleurs j'ai une question existentielle :
La sensibilité de l'oeil colle bien avec le spectre solaire, le maximum de sensibilité est dans le jaune/vert puis décroit en allant vers le rouge et le bleu et le soleil présente son pic à peu près à la même fréquence puis décroit vers le rouge et le bleu.
Logique à priori puisque l'évolution a abouti à l'homme qui a toujours baigné dans cet environnement, il s'est donc adapté au mieux à cet environnement.
Maintenant les plantes sont arrivées sur terre bien avant l'homme et ont donc eu un temps d'évolution plus important. Mais si on regarde le spectre d'absorption de la chlorophylle il est complètement inversé par rapport au spectre solaire.
Dame nature aurait déconné ? franchement j'y crois pas trop :mrgreen:
peut-être que le vert étant très présent il aurait provoqué un échauffement trop important de la feuille, ou alors il n'était pas possible d'avoir le même résultat physico/chimique sur ces longueurs d'ondes :spamafote:
Pour le bleu çà se comprend c'est plus énergétique mais le rouge c'est assez étonnant.

toutes ces considérations pour dire que si le rayonnement vert est le plus présent, ce serait bizarre que "les plantes n'aient pas eu l'idée" d'en faire quelque chose après 100 ou 200 millions d'années d'évolution.

bon ... j'arrose çà fume :mrgreen:


D'un autre côté, tu devrais pouvoir nous dire, sur les LED quand on annonce une fréquence (ex: LED bleues ou rouges) quel est le %age de lumière qui est effectivement dans la bande (étroite) annoncée (quand elle l'est) et le %age "hors bande". Si le 98% te fait réagir, c'est peut être, en partie, lié à cela. J'ai bien vu quelques courbes, mais c'était toujours dans des documents marketings donc pas forcément fiables, et pourtant dans aucune de ces courbes il n' y avait des taux de cet ordre de grandeur (genre moins de 2% hors bande).

à suivre, si tu le veux bien..


Pour des leds monochromatique, le terme est "abusif" car comme tu le dis effectivement il s'agit d'une bande et non d'une raie.
çà dépend du type et de la longueur d'onde, mais il faut compter quelques dizaines de nm environ à mi hauteur, et à la base çà approche les 100nm (mais pour très peu de rayonnement)
J'ai une vague idée de comment ils ont défini leur 98%, mais je n'en suis pas sûr, donc dans le doute je ne peux rien dire.

Pour savoir ce qu'il faut à la plante que l'on cultive, il n'y a pas beaucoup de solutions à part faire des tests (c'est d'ailleurs ce qu'ils ont fait).
Pas infaisable pour un amateur de nos jours mais terriblement dévoreur de temps :mrgreen:
c'était la conclusion que j'avais faite l'année dernière et en plus je manquais de temps pour ma poupo.
J'ai donc pris un raccourci, qui, je pense, limite mon risque d'échec, en utilisant un rayonnement blanc et en visant le plus haut rendement possible.
Les leds présentent des spectres qui ressemblent au spectre solaire sauf dans les bleus. C'est là que se situe l'inconnue au niveau de la réaction de la plante.

Avatar de l’utilisateur
Chriscal
Messages : 11956
Inscription : 06 Juil 2010 16:57
Localisation : Bossière, près de Gembloux,Belgique

Messagepar Chriscal » 09 Nov 2014 23:10

Rectification, le luxmètre était sur X10, pas cent...

vérification à l'extérieur, par ciel couvert

Image

En orientant le capteur vers une trouée plus lumineuse

Image

Pour vous donner une idée du ciel

Image

A l'intérieur, à +/- 1m des Vegeled

Image
Christian, l'hydroponiaque :P
Les piments et tomates en partage


Revenir vers « Jardiner à l'intérieur : Hydro, aéroponie et éclairage. »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités